Besoins et capacités de l’OMM en matière d’observation

Tenu à jour par le Programme spatial de l’OMM, l’Outil d’analyse et d’examen de la capacité des systèmes d’observation (OSCAR) est une composante du processus d’Examen périodique des besoins qui permet de consigner les besoins et les capacités en matière d’observation (en surface comme depuis l’espace) et de mener des examens critiques sur la façon dont les capacités répondent aux besoins.

 

Besoins en matière d’observation

La composante des besoins des utilisateurs en matière d’observation d’OSCAR (OSCAR/Besoins) permet d’enregistrer les besoins des utilisateurs en matière d’observation exprimés par l’OMM et les programmes coparrainés : SMOC, SMOO, PMRC.Les besoins sont régulièrement examinés par un groupe d’experts nommés par ces organisations et programmes.

Pour l’OMM, ce processus est mené par l’Équipe d’experts inter-programmes sur la conception et l’évolution des systèmes d’observation (IPET-OSDE) et ses coordonnateurs désignés pour chacun des domaines d’application de l’OMM (p. ex. : PNT mondial, PNT haute résolution, météorologie synoptique, prévision immédiate et à court terme, surveillance saisonnière ou annuelle, chimie atmosphérique, météorologie aéronautique, météorologie agricole, hydrologie et ressources hydrologiques).

Les besoins sont exprimés pour les variables géophysiques en fonction de 5 critères : résolution horizontale, résolution verticale, cycle d’observation, ponctualité et incertitude. Pour chacun de ces critères, le tableau indique 3 valeurs déterminées par des experts :

– Le « seuil » représente le besoin minimal à satisfaire pour garantir l’utilité des données.
– L’« objectif » est un besoin idéal à partir duquel aucune amélioration supplémentaire n’est nécessaire.
– L’« avancée » est un niveau intermédiaire qui se situe entre le « seuil » et l’« objectif » et qui, s’il était atteint, se traduirait par une amélioration significative pour l’application visée. Le niveau de l’avancée peut être considéré comme optimal du point de vue de la rentabilité lors de la planification ou de la conception des systèmes d’observation.

 

Capacités d’observation depuis l’espace

La composante depuis l’espace d’OSCAR (OSCAR/Espace) remplace l’ancien dossier de l’OMM sur les composantes depuis l’espace du SMO (disponible ici à titre de référence, mais plus tenu à jour). La version initiale d’OSCAR/Espace a été publiée en septembre 2012. Dans les versions ultérieures, les données seront progressivement enrichies d’autres détails sur les instruments et de champs d’information supplémentaires.

OSCAR/Espace contient des informations de référence sur les satellites et instruments d’observation de la Terre, ainsi qu’une évaluation par des experts des variables qui peuvent être obtenues à partir de chaque catégorie d’instruments. Cette évaluation sert à fournir une première analyse des écarts et à évaluer les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la vision du SMO.

 

Capacités d’observation en surface

Des informations sur les capacités d’observation en surface seront mises à disposition par l’intermédiaire de la composante en surface d’OSCAR (OSCAR/Surface). Cette composante est actuellement en cours de développement, et les capacités d’observation en surface ne sont donc pas disponibles pour l’instant. Toutefois, il est possible d’obtenir certaines informations sur les capacités des systèmes d’observation en surface en consultant les sites suivants :

  • Service d’informations opérationnelles sur la surveillance météorologique mondiale (SIO)

  • Système d’information sur les stations de la Veille de l’atmosphère globale (VAG) (GAWSIS)

  • Système mondial d’observation du cycle hydrologique (SMOCH)

  • Centre de soutien au Programme d’observation in situ de l’océan par la Commission technique mixte OOM/COI (JCOMM))

–>–>–>–>–>–>–>–>–>–>–>–>–>–>–>

Retour en haut